L’Ouest peut attendre…

Changement de programme  : oui nous sommes allés à Santa Fe, mais non nous n’avons pas filé vers l’Ouest. Résultat, nous sommes plutôt à Mesa Verde, au sud du Colorado ! Voici comment c’est arrivé.

Après avoir roulé jusqu’à Santa Fe, nous avons vu sur la carte les routes 38 et 64 qui contournent Wheeler Peak. Trajet irrésistible, et nous sommes faibles… Sur la 64 entre Taos et Tres Piedras, il y a un village d’un genre nouveau, Earthship. Ce sont des maisons écologiques, faites de matériaux récupérés (pneus, cannettes, bouteilles, etc), et autonomes en énergie qu’elles consomment d’ailleurs très faiblement. Dans ce village se trouvent plusieurs solutions d’avenir et une vision différente de l’urbanisme et de l’architecture. Très inspirant !

 

Les maisons sont partiellement sous-terraines et d'un design généralement audacieux !
Les maisons sont partiellement sous-terraines et d'un design généralement audacieux !

Comme il allait bientôt faire nuit, nous avons recherché ce qui serait notre premier camping sauvage, dans un champs très en retrait et presque désert. Nous disons « presque » puisque le lendemain au lever du soleil, le bétail encerclait la tente en beuglant. Charmant !

Un bain de soleil plus tard, nous remontons sur nos machines et roulons jusqu’à Aztec où nous passerons la nuit, lessive oblige. Et c’est au matin, au restaurant du coin, que deux sympathiques serveuses se sont chargé de nous redessiner un trajet digne des meilleurs plans séquences du cinéma. En prime, nous avons eu droit à une part démesurée de leur excellent gâteau au chocolat, cadeau plus que généreux de la maison.

IMG_0443

Après le Steak and Eggs de l’Homme (petit déjeûner classique du sud-ouest composé d’un steak et de deux oeufs, oui oui !!!), c’était assez de gaz d’avion pour ce qui allait nous attendre !

Nous avons donc filé vers le nord. Une boucle de 400 km des plus parfaites, des sommets de 11 000 pieds très enneigés, des vallées verdoyantes, des canyons, des falaises rocheuses, ça nous a mené de Durango, à Silverton, à Telluride. Quelques images, un peu long mais pour les passionnés de belles routes ça vaut le coup !

Au coucher du soleil, nous atteignons le sommet du parc de Mesa Verde au bout d’une autre route en méandres comme on les aime. La Nénette enlève son casque, elle a mal aux joues, ça fait quatre heures qu’elle sourit…

5 commentaires sur “L’Ouest peut attendre…

Ajouter un commentaire

  1. NICE!!!!!

    On entends bien que l’homme a du plaisir dans les courbes (ho ho ho…) :-)

    Moi juste de les voir et j’ai un peu la chienne…

  2. Wow, le panneau de signalisation à 2min 30sec dans la vidéo. Un détail qui semble bien résumer le plaisir de conduire sur cette route. Ça me semble indiquer la proximité d’un spaghetti plutôt qu’une route!
    Take care, keep going!

  3. Wow! Wow! Wow! que de beauté ce paysage! Magnifique! Spendide! À couper le souffle! Et cette route… Michel se serait fait un fun fou à la rouler. Ah! le Colorado ça me fait toujours rêver……..

  4. ok moi c’est la photo qui me captive… img_0443…. l’avez-vous cette recette là?? hummmm ca me fait rêver!!!!!!!!!! ben le paysage est pas mal non plus! bisoux! hi hi!!!! je vous aimes!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :