La petitesse de la démesure

Las Vegas nous avait laissé une drôle d’impression, mélange de fascination et de dégoût face à l’enflure de moyens. Nous l’avons quittée sans regret pour se diriger vers le Hoover Dam qui freine le fleuve Colorado dans sa course. Une splendide architecture art nouveau, une route magnifique pour s’y rendre et au détour d’une courbe apparaît le chantier du futur pont, terminé au deux tiers. Le barrage et le pont sont ornés de sculptures, l’ouvrage est remarquable, vraiment nous sommes admiratifs de l’ingénierie et de ce que peuvent accomplir de grand des milliers de personnes qui décident de se lever le matin.

IMG_0618

IMG_0611 Au premier coup d’oeil sur le bassin de rétention, on comprend vite qu’il y a quelque chose qui cloche : le niveau de l’eau est dramatiquement bas, en fait il est actuellement à 53% de son niveau normal. En période de sécheresse, il perd jusqu’à 2 pouces par jour et on prévoit qu’il sera à sec d’ici 12 ans. Deux choses à retenir : d’abord la majorité de cette eau est pompée pour irriguer cette région désertique (et ses centaines de club de golf) mais aussi Las Vegas, Phoenix et la Californie (qui s’entête à faire pousser des oranges et du gazon dans le désert). Ensuite, si ce barrage ne peut plus fournir d’électricité, une crise énergétique attend les mêmes habitants qui ont mal utilisé son eau. Quitter Las Vegas ne nous aura pas tant réconcilié avec le monde. Notre seule consolation, c’est finalement de ne pas avoir eu de billets pour le spectacle O du Cirque du Soleil. Ça sera déjà ça de gagné.

Cinquante kilomètres plus loin, nous croisons une étrange installation limite extra-terreste (la Nénette, déçue de Roswell, cherche le light beam avec enthousiasme). Ça s’appelle Nevada Solar One. C’est  une installation solaire qui chauffe de l’huile qui elle fait tourner des turbines pour produire de l’électricité. Nous sommes un peu soulagés de voir que finalement, d’autres options sont en développement, même si nous savons que ça risque peu de couper le boyau aux entêtés qui, comme une femme mal mariée, aiment le désert mais veulent le changer.

IMG_0623 IMG_0626

 

En prime, un bout de la mythique route 66
En prime, un bout de la mythique route 66

 

 

Un commentaire sur “La petitesse de la démesure

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :